test de forum


 

 :: Titre premiere categorie :: titre au hasard Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

c chiant pour un titre

avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 30/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur



Lun 27 Avr - 6:06



Nom Prenom

Citation

Nom et prenom

Vous voulez savoir qui je suis ? Très bien alors! Je m'appelle prenom et j'ai un autre prénom aussi qui est prenom avec pour nom de famille nom. Mais je pense que ce n'est pas le plus important. Sinon il se trouve que je suis un(e) homme/femme et que je suis orientation. Coté amour, il se trouve que je suis situation, pas franchement intéressant. A part cela, j'ai ans et j'en suis fière. Né(e) le date et année dans une belle ville qu'on appelle ville, pays  A part tout ça je suis aussi un(e) metier qui n'est pas toujours un boulot facile, loin de là. J'adorerais pouvoir faire partie des groupes que je trouve approprié à mon caractère..

Avatar


Mon lien avec

      En réalité, ce n'était pas mon paradis, mais celui de m mère. Et paradis dans tous les sens du termes. Elle était fantassin dans un gang à Londres, et forcément, il arrivait qu'elle se fasse draguer, et quand le client potentiel la prenait pour une prostituée, elle acceptait. C'est comme que je suis née, oui, je sais, c'est misérable! Ma mère menait une vie de débauche, mais qu'est ce qu'elle l'aimait cette vie! Combien de fois elle a faillit se prendre, se faire tirer dessus? Mais elle aimait le danger. Chose que je n'ai jamais compris. Je l'ai connue jusqu'à mes quinze ans, à vivre indépendamment, à ne jamais savoir quoi répondre quand on me demandais le métier de ma mère. Cependant, j'ai plutôt apprécié de grandir comme ça. J'avais toujours ce que je voulais, je vivais dans une maison assez grande pour ma mère et moi, j'avais pas de quoi me plaindre! Ma grand - mère m'a élevée avec ma mère quand elle partait. Elle n'acceptait pas sa situation, mais elle savait que ma mère était tellement tête de mule que ça servait à rien de discuter. Et elle m'aimait tellement qu'elle passait outre ce détail. Après un décès, c'est toujours dur, mais il faut lever la tête, chaque instant, pour ceux qui restent. Un jour, ma mère est partie normalement à son "travail", seulement, un gang adversaire a décidé de gagner de la place, et de lui prendre la sienne. Et quoi de mieux que tirer une balle en plein cœur à une personne pour éviter tout conflit? Et c'est moi qui ai dut identifier son corps. Oui, les flics sont allés me chercher au collège. Comme tous les matins, ma grand mère m'avait emmenée, et pour moi, j'allais retrouver ma mère le soir en rentrant. J'étais étonnée. Étonnée qu'on m'appelle à 12h30, pendant que je mangeais et que je doive partir de l'école. La directrice me regardait, attristée et baissait la tête comme si elle était désolée. Et moi, j'étais au milieu, sans comprendre ce qu'il se passait. Les policiers m'embarquèrent dans la voiture et une fois arrivée au poste, je trouva ma grand mère, en larmes. Je courrai dans ses bras, et c'est à cet instant que je compris. J'avais quinze ans, et j'étais orpheline. Père inconnu et mère décédée il y a maintenant une heure et quinze minutes, vivant à la charge de sa grand mère. Ma vie familiale promettait! Forcément, après un choc, il y a toujours le choc qui suit, le moment où on fait n’importe quoi ajoutez à ça l'âge c*n, où on a tendance à dépasser ses limites. Je travaillais à mi temps dans la pâtisserie de mon oncle, et c'est vite devenu une passion, une évidence. Seulement mes écarts ont énervés mon oncle et très vite il m'a mise à l'écart. J'ai tenté de revenir et il a accepté au bout de six mois parce qu'il avait besoin d'aide. Seulement, je n'avais pas changé, et il a tenté par tous les moyens de me faire changer, sans succès. Il y a deux ans, il m'a envoyé l'adresse du Palm Beach Hotel, loin de tout. Qu'il allait tout payer (il a toujours eu beaucoup d'argent) et que je reviendrais quand je serais calmée. Et je me suis tellement plu que je suis restée. Je paie la moitié de la suite, lui l'autre moitié et en échange, je vais reprendre l'affaire quand il sera à la retraite. C'est un deal qui me plaît et je suis super heureuse comme ça. Mon oncle est heureux aussi de savoir que sa pâtisserie ne va pas tomber à l'eau, et il faut dire qu'elle marche sacrément bien! Donc je serais doublement gagnante. Ca ravit aussi ma grand mère qui est toute ravie de voir que sa petite fille ne va pas finir comme sa mère, et sa la sécurise. Tout le monde est gagnant dans cette histoire!










Titre du rp par ici


feat nom & nom

     
En réalité, ce n'était pas mon paradis, mais celui de m mère. Et paradis dans tous les sens du termes. Elle était fantassin dans un gang à Londres, et forcément, il arrivait qu'elle se fasse draguer, et quand le client potentiel la prenait pour une prostituée, elle acceptait. C'est comme que je suis née, oui, je sais, c'est misérable! Ma mère menait une vie de débauche, mais qu'est ce qu'elle l'aimait cette vie! Combien de fois elle a faillit se prendre, se faire tirer dessus? Mais elle aimait le danger. Chose que je n'ai jamais compris. Je l'ai connue jusqu'à mes quinze ans, à vivre indépendamment, à ne jamais savoir quoi répondre quand on me demandais le métier de ma mère. Cependant, j'ai plutôt apprécié de grandir comme ça. J'avais toujours ce que je voulais, je vivais dans une maison assez grande pour ma mère et moi, j'avais pas de quoi me plaindre! Ma grand - mère m'a élevée avec ma mère quand elle partait. Elle n'acceptait pas sa situation, mais elle savait que ma mère était tellement tête de mule que ça servait à rien de discuter. Et elle m'aimait tellement qu'elle passait outre ce détail. Après un décès, c'est toujours dur, mais il faut lever la tête, chaque instant, pour ceux qui restent. Un jour, ma mère est partie normalement à son "travail", seulement, un gang adversaire a décidé de gagner de la place, et de lui prendre la sienne. Et quoi de mieux que tirer une balle en plein cœur à une personne pour éviter tout conflit? Et c'est moi qui ai dut identifier son corps. Oui, les flics sont allés me chercher au collège. Comme tous les matins, ma grand mère m'avait emmenée, et pour moi, j'allais retrouver ma mère le soir en rentrant. J'étais étonnée. Étonnée qu'on m'appelle à 12h30, pendant que je mangeais et que je doive partir de l'école. La directrice me regardait, attristée et baissait la tête comme si elle était désolée. Et moi, j'étais au milieu, sans comprendre ce qu'il se passait. Les policiers m'embarquèrent dans la voiture et une fois arrivée au poste, je trouva ma grand mère, en larmes. Je courrai dans ses bras, et c'est à cet instant que je compris. J'avais quinze ans, et j'étais orpheline. Père inconnu et mère décédée il y a maintenant une heure et quinze minutes, vivant à la charge de sa grand mère. Ma vie familiale promettait! Forcément, après un choc, il y a toujours le choc qui suit, le moment où on fait n’importe quoi ajoutez à ça l'âge c*n, où on a tendance à dépasser ses limites. Je travaillais à mi temps dans la pâtisserie de mon oncle, et c'est vite devenu une passion, une évidence. Seulement mes écarts ont énervés mon oncle et très vite il m'a mise à l'écart. J'ai tenté de revenir et il a accepté au bout de six mois parce qu'il avait besoin d'aide. Seulement, je n'avais pas changé, et il a tenté par tous les moyens de me faire changer, sans succès. Il y a deux ans, il m'a envoyé l'adresse du Palm Beach Hotel, loin de tout. Qu'il allait tout payer (il a toujours eu beaucoup d'argent) et que je reviendrais quand je serais calmée. Et je me suis tellement plu que je suis restée. Je paie la moitié de la suite, lui l'autre moitié et en échange, je vais reprendre l'affaire quand il sera à la retraite. C'est un deal qui me plaît et je suis super heureuse comme ça. Mon oncle est heureux aussi de savoir que sa pâtisserie ne va pas tomber à l'eau, et il faut dire qu'elle marche sacrément bien! Donc je serais doublement gagnante. Ca ravit aussi ma grand mère qui est toute ravie de voir que sa petite fille ne va pas finir comme sa mère, et sa la sécurise. Tout le monde est gagnant dans cette histoire!

made by guerlain

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 30/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur



Jeu 24 Sep - 2:43

✿ Good Morning Hanoi ✿
 Le Viet-Nam est un pays qui a vu toutes sortes d'horreur mais s'en ait sortit plus grand et plus ford. Avec une population de quatre millions et un style plus distinguée que son homologue sud , Hanoi est la capitale culturelle du Vietnam. Un endroit idéal pour explorer à pied , il ya beaucoup à voir et à faire ici . Elle se trouve sur les rives de la rivière Rouge, à quelque 100 kilomètres de son embouchure . De vastes zones de l'actuelle Hanoi ont été construits pendant l'occupation française , reflétées dans ses larges boulevards et de l'architecture d'inspiration française , qui donnent à la ville un charme certain.
   
— Mais Hanoi est plus qu'une visite touristique !
   En effet, toutes nationalités confondues vivent ensembles et font de cette ville un endroit ideal pour y faire sa vie. Un prix du marché bas, une culture différente et riche, une population trés amicale, de la nouriture abondante font que ceux qui visite pour la première fois le Viet-Nam tombe sous le charme de ce pays aux multiples facettes. Vous découvrirez un nouvel univers, vous aller découvrir des personalités toutes differentes les unes que les autres, vous trouverez le travail que vous avez toujours rêvé et pourquoi pas trouver le grand amour? Serez vous prêt a partir a l'aventure et découvrir ce qui vous attends? Tomberez vous amoureux de ce pays? Déciderez vous a vivre pour toujours a Hanoi? Rencontrerez vous votre âme soeur? Bienvenue a Hanoi, la ville de la nouvelle vie.
Pride pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 30/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur



Jeu 24 Sep - 17:01



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 30/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur



Mar 13 Oct - 21:24



Titre du rp par ici


feat nom & nom

     
En réalité, ce n'était pas mon paradis, mais celui de m mère. Et paradis dans tous les sens du termes. Elle était fantassin dans un gang à Londres, et forcément, il arrivait qu'elle se fasse draguer, et quand le client potentiel la prenait pour une prostituée, elle acceptait. C'est comme que je suis née, oui, je sais, c'est misérable! Ma mère menait une vie de débauche, mais qu'est ce qu'elle l'aimait cette vie! Combien de fois elle a faillit se prendre, se faire tirer dessus? Mais elle aimait le danger. Chose que je n'ai jamais compris. Je l'ai connue jusqu'à mes quinze ans, à vivre indépendamment, à ne jamais savoir quoi répondre quand on me demandais le métier de ma mère. Cependant, j'ai plutôt apprécié de grandir comme ça. J'avais toujours ce que je voulais, je vivais dans une maison assez grande pour ma mère et moi, j'avais pas de quoi me plaindre! Ma grand - mère m'a élevée avec ma mère quand elle partait. Elle n'acceptait pas sa situation, mais elle savait que ma mère était tellement tête de mule que ça servait à rien de discuter. Et elle m'aimait tellement qu'elle passait outre ce détail. Après un décès, c'est toujours dur, mais il faut lever la tête, chaque instant, pour ceux qui restent. Un jour, ma mère est partie normalement à son "travail", seulement, un gang adversaire a décidé de gagner de la place, et de lui prendre la sienne. Et quoi de mieux que tirer une balle en plein cœur à une personne pour éviter tout conflit? Et c'est moi qui ai dut identifier son corps. Oui, les flics sont allés me chercher au collège. Comme tous les matins, ma grand mère m'avait emmenée, et pour moi, j'allais retrouver ma mère le soir en rentrant. J'étais étonnée. Étonnée qu'on m'appelle à 12h30, pendant que je mangeais et que je doive partir de l'école. La directrice me regardait, attristée et baissait la tête comme si elle était désolée. Et moi, j'étais au milieu, sans comprendre ce qu'il se passait. Les policiers m'embarquèrent dans la voiture et une fois arrivée au poste, je trouva ma grand mère, en larmes. Je courrai dans ses bras, et c'est à cet instant que je compris. J'avais quinze ans, et j'étais orpheline. Père inconnu et mère décédée il y a maintenant une heure et quinze minutes, vivant à la charge de sa grand mère. Ma vie familiale promettait! Forcément, après un choc, il y a toujours le choc qui suit, le moment où on fait n’importe quoi ajoutez à ça l'âge c*n, où on a tendance à dépasser ses limites. Je travaillais à mi temps dans la pâtisserie de mon oncle, et c'est vite devenu une passion, une évidence. Seulement mes écarts ont énervés mon oncle et très vite il m'a mise à l'écart. J'ai tenté de revenir et il a accepté au bout de six mois parce qu'il avait besoin d'aide. Seulement, je n'avais pas changé, et il a tenté par tous les moyens de me faire changer, sans succès. Il y a deux ans, il m'a envoyé l'adresse du Palm Beach Hotel, loin de tout. Qu'il allait tout payer (il a toujours eu beaucoup d'argent) et que je reviendrais quand je serais calmée. Et je me suis tellement plu que je suis restée. Je paie la moitié de la suite, lui l'autre moitié et en échange, je vais reprendre l'affaire quand il sera à la retraite. C'est un deal qui me plaît et je suis super heureuse comme ça. Mon oncle est heureux aussi de savoir que sa pâtisserie ne va pas tomber à l'eau, et il faut dire qu'elle marche sacrément bien! Donc je serais doublement gagnante. Ca ravit aussi ma grand mère qui est toute ravie de voir que sa petite fille ne va pas finir comme sa mère, et sa la sécurise. Tout le monde est gagnant dans cette histoire!

made by guerlain

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 30/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur



Sam 24 Oct - 6:06

     

nom & nom
Titre du rp par ici

   En réalité, ce n'était pas mon paradis, mais celui de m mère. Et paradis dans tous les sens du termes. Elle était fantassin dans un gang à Londres, et forcément, il arrivait qu'elle se fasse draguer, et quand le client potentiel la prenait pour une prostituée, elle acceptait. C'est comme que je suis née, oui, je sais, c'est misérable! Ma mère menait une vie de débauche, mais qu'est ce qu'elle l'aimait cette vie! Combien de fois elle a faillit se prendre, se faire tirer dessus? Mais elle aimait le danger. Chose que je n'ai jamais compris. Je l'ai connue jusqu'à mes quinze ans, à vivre indépendamment, à ne jamais savoir quoi répondre quand on me demandais le métier de ma mère. Cependant, j'ai plutôt apprécié de grandir comme ça. J'avais toujours ce que je voulais, je vivais dans une maison assez grande pour ma mère et moi, j'avais pas de quoi me plaindre! Ma grand - mère m'a élevée avec ma mère quand elle partait. Elle n'acceptait pas sa situation, mais elle savait que ma mère était tellement tête de mule que ça servait à rien de discuter. Et elle m'aimait tellement qu'elle passait outre ce détail. Après un décès, c'est toujours dur, mais il faut lever la tête, chaque instant, pour ceux qui restent. Un jour, ma mère est partie normalement à son "travail", seulement, un gang adversaire a décidé de gagner de la place, et de lui prendre la sienne. Et quoi de mieux que tirer une balle en plein cœur à une personne pour éviter tout conflit? Et c'est moi qui ai dut identifier son corps. Oui, les flics sont allés me chercher au collège. Comme tous les matins, ma grand mère m'avait emmenée, et pour moi, j'allais retrouver ma mère le soir en rentrant. J'étais étonnée. Étonnée qu'on m'appelle à 12h30, pendant que je mangeais et que je doive partir de l'école. La directrice me regardait, attristée et baissait la tête comme si elle était désolée. Et moi, j'étais au milieu, sans comprendre ce qu'il se passait. Les policiers m'embarquèrent dans la voiture et une fois arrivée au poste, je trouva ma grand mère, en larmes. Je courrai dans ses bras, et c'est à cet instant que je compris. J'avais quinze ans, et j'étais orpheline. Père inconnu et mère décédée il y a maintenant une heure et quinze minutes, vivant à la charge de sa grand mère. Ma vie familiale promettait! Forcément, après un choc, il y a toujours le choc qui suit, le moment où on fait n’importe quoi ajoutez à ça l'âge c*n, où on a tendance à dépasser ses limites. Je travaillais à mi temps dans la pâtisserie de mon oncle, et c'est vite devenu une passion, une évidence. Seulement mes écarts ont énervés mon oncle et très vite il m'a mise à l'écart. J'ai tenté de revenir et il a accepté au bout de six mois parce qu'il avait besoin d'aide. Seulement, je n'avais pas changé, et il a tenté par tous les moyens de me faire changer, sans succès. Il y a deux ans, il m'a envoyé l'adresse du Palm Beach Hotel, loin de tout. Qu'il allait tout payer (il a toujours eu beaucoup d'argent) et que je reviendrais quand je serais calmée. Et je me suis tellement plu que je suis restée. Je paie la moitié de la suite, lui l'autre moitié et en échange, je vais reprendre l'affaire quand il sera à la retraite. C'est un deal qui me plaît et je suis super heureuse comme ça. Mon oncle est heureux aussi de savoir que sa pâtisserie ne va pas tomber à l'eau, et il faut dire qu'elle marche sacrément bien! Donc je serais doublement gagnante. Ca ravit aussi ma grand mère qui est toute ravie de voir que sa petite fille ne va pas finir comme sa mère, et sa la sécurise. Tout le monde est gagnant dans cette histoire!


made by guerlain- epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 30/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur



Sam 5 Déc - 0:32

Titre du rp

feat. pseudo & pseudo

 

En réalité, ce n'était pas mon paradis, mais celui de m mère. Et paradis dans tous les sens du termes. Elle était fantassin dans un gang à Londres, et forcément, il arrivait qu'elle se fasse draguer, et quand le client potentiel la prenait pour une prostituée, elle acceptait. C'est comme que je suis née, oui, je sais, c'est misérable! Ma mère menait une vie de débauche, mais qu'est ce qu'elle l'aimait cette vie! Combien de fois elle a faillit se prendre, se faire tirer dessus? Mais elle aimait le danger. Chose que je n'ai jamais compris. Je l'ai connue jusqu'à mes quinze ans, à vivre indépendamment, à ne jamais savoir quoi répondre quand on me demandais le métier de ma mère. Cependant, j'ai plutôt apprécié de grandir comme ça. J'avais toujours ce que je voulais, je vivais dans une maison assez grande pour ma mère et moi, j'avais pas de quoi me plaindre! Ma grand - mère m'a élevée avec ma mère quand elle partait. Elle n'acceptait pas sa situation, mais elle savait que ma mère était tellement tête de mule que ça servait à rien de discuter. Et elle m'aimait tellement qu'elle passait outre ce détail. Après un décès, c'est toujours dur, mais il faut lever la tête, chaque instant, pour ceux qui restent. Un jour, ma mère est partie normalement à son "travail", seulement, un gang adversaire a décidé de gagner de la place, et de lui prendre la sienne. Et quoi de mieux que tirer une balle en plein cœur à une personne pour éviter tout conflit? Et c'est moi qui ai dut identifier son corps. Oui, les flics sont allés me chercher au collège. Comme tous les matins, ma grand mère m'avait emmenée, et pour moi, j'allais retrouver ma mère le soir en rentrant. J'étais étonnée. Étonnée qu'on m'appelle à 12h30, pendant que je mangeais et que je doive partir de l'école. La directrice me regardait, attristée et baissait la tête comme si elle était désolée. Et moi, j'étais au milieu, sans comprendre ce qu'il se passait. Les policiers m'embarquèrent dans la voiture et une fois arrivée au poste, je trouva ma grand mère, en larmes. Je courrai dans ses bras, et c'est à cet instant que je compris. J'avais quinze ans, et j'étais orpheline. Père inconnu et mère décédée il y a maintenant une heure et quinze minutes, vivant à la charge de sa grand mère. Ma vie familiale promettait! Forcément, après un choc, il y a toujours le choc qui suit, le moment où on fait n’importe quoi ajoutez à ça l'âge c*n, où on a tendance à dépasser ses limites. Je travaillais à mi temps dans la pâtisserie de mon oncle, et c'est vite devenu une passion, une évidence. Seulement mes écarts ont énervés mon oncle et très vite il m'a mise à l'écart. J'ai tenté de revenir et il a accepté au bout de six mois parce qu'il avait besoin d'aide. Seulement, je n'avais pas changé, et il a tenté par tous les moyens de me faire changer, sans succès. Il y a deux ans, il m'a envoyé l'adresse du Palm Beach Hotel, loin de tout. Qu'il allait tout payer (il a toujours eu beaucoup d'argent) et que je reviendrais quand je serais calmée. Et je me suis tellement plu que je suis restée. Je paie la moitié de la suite, lui l'autre moitié et en échange, je vais reprendre l'affaire quand il sera à la retraite. C'est un deal qui me plaît et je suis super heureuse comme ça. Mon oncle est heureux aussi de savoir que sa pâtisserie ne va pas tomber à l'eau, et il faut dire qu'elle marche sacrément bien! Donc je serais doublement gagnante. Ca ravit aussi ma grand mère qui est toute ravie de voir que sa petite fille ne va pas finir comme sa mère, et sa la sécurise. Tout le monde est gagnant dans cette histoire!
creation guerlain pour bazzart
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 30/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur



Mar 8 Déc - 1:26


   
repertoire de rps

   
nom prenom du perso

   

SEXE ▬ AGE ▬ ORIENTATION ▬ SITUATION ▬ GROUPE
 

A LITTLE BIT ABOUT ME ▬

Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
 
MES RPS EN COURS ▬

titre du rp feat pseudo & pseudo

titre du rp feat pseudo & pseudo

titre du rp feat pseudo & pseudo

titre du rp feat pseudo & pseudo

titre du rp feat pseudo & pseudo


MES RPS TERMINER ▬

titre du rp rp done
titre du rp rp done
titre du rp rp done
titre du rp rp done
titre du rp rp done

RENDEZ VOUS AVEC ▬

nom du perso soon petit résumé

nom du perso soon petit résumé

nom du perso soon petit résumé

nom du perso soon petit résumé

nom du perso soon petit résumé

   
   
made by guerlain for epicode


Code:
<center><div style="width:470px; background-color:white; border-radius:20px;"><div style="padding-top:10px; font-family:Oswald; font-weight:300px; font-size:35px; font-style:italic; text-transform:uppercase; letter-spacing:-2px; line-height:25px; text-align:center; color:#cccccc">repertoire de rps</div>
  <div style="border-bottom: 2px dotted grey; font-family:Oswald; font-size:16pt; color:silver; width:350px; text-align:center;">nom prenom du perso</div> <img width="200px" style="border:4px solid double #cccccc ; opacity: 0.6; padding: 1px;box-shadow: 0px 0px 1px #cccccc;" src="http://i41.tinypic.com/zn36vm.png" /> <img width="200px" style="border:4px solid double #cccccc ; opacity: 0.6; padding: 1px;box-shadow: 0px 0px 1px #cccccc;" src="http://i41.tinypic.com/zn36vm.png" />
  <img width="200px" src="http://cliparts.co/cliparts/8i6/8KB/8i68KBABT.jpg" /> <div style="font-family:arial; font-size:13px; line-height:12px; text-align:justify; padding:10px 20px 20px 20px; color:#aaa">
[center]SEXE ▬ AGE ▬ ORIENTATION ▬ SITUATION ▬ GROUPE[/center]
 

<table><tr><td><div style="width: 200px; height: 150px; background-color: #cccccc; color: white; padding: 5px; line-height: 12px; overflow: auto; text-align: justify">A LITTLE BIT ABOUT ME ▬

Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
 </div></td><td><div style="width: 200px; height: 150px; background-color: #cccccc; color: white; padding: 5px; line-height: 12px; overflow: auto; text-align: justify">MES RPS EN COURS ▬

— [url=http://www.bazzart.org/]titre du rp[/url] [i]feat[/i] pseudo & pseudo

— [url=http://www.bazzart.org/]titre du rp[/url] [i]feat[/i] pseudo & pseudo

— [url=http://www.bazzart.org/]titre du rp[/url] [i]feat[/i] pseudo & pseudo

— [url=http://www.bazzart.org/]titre du rp[/url] [i]feat[/i] pseudo & pseudo

— [url=http://www.bazzart.org/]titre du rp[/url] [i]feat[/i] pseudo & pseudo

</div></div></td></tr></table>

<table><tr><td><div style="width: 200px; height: 150px; background-color: #cccccc; color: white; padding: 5px; line-height: 12px; overflow: auto; text-align: justify">MES RPS TERMINER ▬

— [url=http://www.bazzart.org/]titre du rp[/url] rp done
— [url=http://www.bazzart.org/]titre du rp[/url] rp done
— [url=http://www.bazzart.org/]titre du rp[/url] rp done
— [url=http://www.bazzart.org/]titre du rp[/url] rp done
— [url=http://www.bazzart.org/]titre du rp[/url] rp done

</div></td><td><div style="width: 200px; height: 150px; background-color: #cccccc; color: white; padding: 5px; line-height: 12px; overflow: auto; text-align: justify">RENDEZ VOUS AVEC ▬

— [url=http://www.bazzart.org/]nom du perso[/url] [i]soon[/i] petit résumé

— [url=http://www.bazzart.org/]nom du perso[/url] [i]soon[/i] petit résumé

— [url=http://www.bazzart.org/]nom du perso[/url] [i]soon[/i] petit résumé

— [url=http://www.bazzart.org/]nom du perso[/url] [i]soon[/i] petit résumé

— [url=http://www.bazzart.org/]nom du perso[/url] [i]soon[/i] petit résumé

</div></div></td></tr></table>
 
[center]<img width="200px" src="http://cliparts.co/cliparts/8i6/8KB/8i68KBABT.jpg">[/center]
  </div>[size=9]made by guerlain for [url=http://epicode.bbactif.com]epicode[/url][/size]</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 30/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur



Mar 8 Déc - 1:27
Nom et prenom

   
une jolie citation

   
WHAT ABOUT ME
Non exiguum temporis habemus, sed multum perdidimus. Satis longa uita et in maximarum rerum consummationem large data est, si tota bene collocaretur; sed ubi per luxum ac neglegentiam diffluit, ubi nulli bonae rei impenditur, ultima demum necessitate cogente, quam ire non intelleximus transisse sentimus. Ita est: non accipimus breuem uitam sed fecimus, nec inopes eius sed prodigi sumus. Sicut amplae et regiae opes, ubi ad malum dominum peruenerunt, momento dissipantur, at quamuis modicae, si bono custodi traditae sunt, usu crescunt: ita aetas nostra bene disponenti multum patet. Quid de rerum natura querimur? Illa se benigne gessit: uita, si uti scias, longa est.
   
   
made by guerlain for epicode


Code:
   <center><div style="width:450px; background-color:white; border-radius:20px;"><div style="padding-top:10px; font-family:Oswald; font-weight:300px; font-size:35px; font-style:italic; text-transform:uppercase; letter-spacing:-2px; line-height:25px; text-align:center; color:#cccccc">Nom et prenom</div>
  <div style="border-bottom: 2px dotted grey; font-family:Oswald; font-size:14pt; color:silver; width:350px; text-align:center;">une jolie citation</div> <img width="100px" style="border:4px solid double #cccccc ; opacity: 0.6; padding: 1px;box-shadow: 0px 0px 1px #cccccc;" src="http://i41.tinypic.com/zn36vm.png" /> <img width="100px" style="border:4px solid double #cccccc ; opacity: 0.6; padding: 1px;box-shadow: 0px 0px 1px #cccccc;" src="http://i41.tinypic.com/zn36vm.png" /> <img width="100px" style="border:4px solid double #cccccc ; opacity: 0.6; padding: 1px;box-shadow: 0px 0px 1px #cccccc;" src="http://i41.tinypic.com/zn36vm.png" /> <img width="100px" style="border:4px solid double #cccccc ; opacity: 0.6; padding: 1px;box-shadow: 0px 0px 1px #cccccc;" src="http://i41.tinypic.com/zn36vm.png" />
  <img width="200px" src="http://cliparts.co/cliparts/8i6/8KB/8i68KBABT.jpg" /> <div style="font-family:arial; font-size:13px; line-height:12px; text-align:justify; padding:10px 20px 20px 20px; color:#aaa"><table cellspacing="0"><tr><td><div style="margin-left:5px;margin-right:5px;width:200px;height:320px;overflow:auto;">[b]WHAT ABOUT ME[/b]
Non exiguum temporis habemus, sed multum perdidimus. Satis longa uita et in maximarum rerum consummationem large data est, si tota bene collocaretur; sed ubi per luxum ac neglegentiam diffluit, ubi nulli bonae rei impenditur, ultima demum necessitate cogente, quam ire non intelleximus transisse sentimus. Ita est: non accipimus breuem uitam sed fecimus, nec inopes eius sed prodigi sumus. Sicut amplae et regiae opes, ubi ad malum dominum peruenerunt, momento dissipantur, at quamuis modicae, si bono custodi traditae sunt, usu crescunt: ita aetas nostra bene disponenti multum patet. Quid de rerum natura querimur? Illa se benigne gessit: uita, si uti scias, longa est.
</div></td><td><img src="http://i.imgur.com/5DFMKxB.png" width="200"px style="border:4px solid double #cccccc ; opacity: 0.6; padding: 1px;box-shadow: 0px 0px 1px #cccccc;" class="vava"></div></td></tr></table>
 
[center]<img width="200px" src="http://cliparts.co/cliparts/8i6/8KB/8i68KBABT.jpg" />[/center]
  </div>[size=9]made by guerlain for [url=http://epicode.bbactif.com]epicode[/url][/size]</div></center>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 56
Date d'inscription : 30/11/2014
Voir le profil de l'utilisateur



Mar 8 Déc - 1:56
Les filles sont canons

 
 
               
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
Nom et Prenom

               Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
               
Nom et Prenom

              Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
             
Nom et Prenom

              Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
             
Nom et Prenom

             Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
             
Nom et Prenom

             Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
             


 made by guerlain for epicode


--------------------

Les filles sont canons


             
Nom et Prenom

              Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
             
Nom et Prenom

              Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
             
Nom et Prenom

             Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
             
Nom et Prenom

             Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
             
Nom et Prenom

             Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
             
Nom et Prenom

             Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
             


made by guerlain for epicode


Code:
<center><div style="width:470px; background-color:white; border-radius:20px;"><div style="padding-top:10px; font-family:Oswald; font-weight:300px; font-size:35px; font-style:italic; text-transform:uppercase; letter-spacing:-2px; line-height:25px; text-align:center; color:#cccccc">Les filles sont canons</div>
<img width="200px" src="http://cliparts.co/cliparts/8i6/8KB/8i68KBABT.jpg" /> <style type="text/css">.image { opacity: 0; filter: alpha(opacity=0); -moz-opacity: 0; -khtml-opacity: 0; transition-duration: 1s; -moz-transition-duration: 1s; -webkit-transition-duration: 1s; -o-transition-duration: 1s; background: #cccccc; width: 200px; height: 200px; } .image:hover { opacity: 1; filter: alpha(opacity=100); -moz-opacity: 1; -khtml-opacity: 1; </style>
              <table><tr><td><div style="background-image: url('http://38.media.tumblr.com/e70fa0e1b5b489a9ccba95c633726bdd/tumblr_inline_mgn4v3RFvL1r0kgjy.png'); width: 200px; height: 200px; position: relative;"><div class="image"><div style="width: 184px; padding: 8px; background-color: #cccccc; color: white;  line-height: 12px; height: 180px; overflow: auto; font-size: 12px; text-align: justify"><div style="font-size: 22px; text-align: center; font-family: Georgia; line-height: 17px;">Nom et Prenom</div>
              Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
              </div></div></div></td><td><div style="background-image: url('http://38.media.tumblr.com/e70fa0e1b5b489a9ccba95c633726bdd/tumblr_inline_mgn4v3RFvL1r0kgjy.png'); width: 200px; height: 200px; position: relative;"><div class="image"><div style="width: 184px; padding: 8px; background-color: #cccccc; color: white;  line-height: 12px; height: 180px; overflow: auto; font-size: 12px; text-align: justify"><div style="font-size: 22px; text-align: center; font-family: Georgia; line-height: 17px;">Nom et Prenom</div>
              Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
              </div></div></div></td></tr></table>
<table><tr><td><div style="background-image: url('http://38.media.tumblr.com/e70fa0e1b5b489a9ccba95c633726bdd/tumblr_inline_mgn4v3RFvL1r0kgjy.png'); width: 200px; height: 200px; position: relative;"><div class="image"><div style="width: 184px; padding: 8px; background-color: #cccccc; color: white;  line-height: 12px; height: 180px; overflow: auto; font-size: 12px; text-align: justify"><div style="font-size: 22px; text-align: center; font-family: Georgia; line-height: 17px;">Nom et Prenom</div>
            Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
            </div></div></div></td><td><div style="background-image: url('http://38.media.tumblr.com/e70fa0e1b5b489a9ccba95c633726bdd/tumblr_inline_mgn4v3RFvL1r0kgjy.png'); width: 200px; height: 200px; position: relative;"><div class="image"><div style="width: 184px; padding: 8px; background-color: #cccccc; color: white;  line-height: 12px; height: 180px; overflow: auto; font-size: 12px; text-align: justify"><div style="font-size: 22px; text-align: center; font-family: Georgia; line-height: 17px;">Nom et Prenom</div>
            Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
            </div></div></div></td></tr></table>
<table><tr><td><div style="background-image: url('http://38.media.tumblr.com/e70fa0e1b5b489a9ccba95c633726bdd/tumblr_inline_mgn4v3RFvL1r0kgjy.png'); width: 200px; height: 200px; position: relative;"><div class="image"><div style="width: 184px; padding: 8px; background-color: #cccccc; color: white;  line-height: 12px; height: 180px; overflow: auto; font-size: 12px; text-align: justify"><div style="font-size: 22px; text-align: center; font-family: Georgia; line-height: 17px;">Nom et Prenom</div>
            Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
            </div></div></div></td><td><div style="background-image: url('http://38.media.tumblr.com/e70fa0e1b5b489a9ccba95c633726bdd/tumblr_inline_mgn4v3RFvL1r0kgjy.png'); width: 200px; height: 200px; position: relative;"><div class="image"><div style="width: 184px; padding: 8px; background-color: #cccccc; color: white;  line-height: 12px; height: 180px; overflow: auto; font-size: 12px; text-align: justify"><div style="font-size: 22px; text-align: center; font-family: Georgia; line-height: 17px;">Nom et Prenom</div>
            Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".Maior pars mortalium, Pauline, de naturae malignitate conqueritur, quod in exiguum aeui gignimur, quod haec tam uelociter, tam rapide dati nobis temporis spatia decurrant, adeo ut exceptis admodum paucis ceteros in ipso uitae apparatu uita destituat. Nec huic publico, ut opinantur, malo turba tantum et imprudens uulgus ingemuit; clarorum quoque uirorum hic affectus querellas euocauit. Inde illa maximi medicorum exclamatio est: "uitam breuem esse, longam artem".
            </div></div></div></td></tr></table>
<br>
[center]<img width="200px" src="http://cliparts.co/cliparts/8i6/8KB/8i68KBABT.jpg">[/center]
[size=9]made by guerlain for [url=http://epicode.bbactif.com]epicode[/url][/size]</div></div></div></center>
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
c chiant pour un titre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Je n'ai jamais d'idée pour le titre...
» un écran titre pour un rogue like
» code pour inséré les anime (Fond transparent)
» Plugins Firefox pour sécuriser votre navigateur.
» Pb pour le choix de la voie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
test de forum :: Titre premiere categorie :: titre au hasard-
Sauter vers: